Le groupe Gaïa, c’est plus de 100 collaborateurs qui ont télé-travaillés ou ont été contraints à l’activité partielle, pendant 1 mois et demi. Ils ont fait preuve de courage, de patiente et d’abnégation. Aujourd’hui, Gaïa a relancé progressivement le travail, pour tous les corps de métiers représentés en sein des entités du Groupe, et cela dans les strictes conditions sanitaires et sécuritaires.

« Les conditions sont réunies, il est temps de reprendre progressivement la route. C’est une question de responsabilité économique et sociale pour notre territoire et pour nous. Pour surmonter ce confinement et les conditions extrêmes qu’il implique, il aura fallu et il faudra encore faire preuve d’initiative et d’innovation tant dans nos organisations et nos relations, qu’avec nos clients. Nous cheminons, apprenons et adaptons chaque jour. Il est très probable que de nombreuses idées initiées par nos collaborateurs et nées de ce contexte, restent durablement encrées dans nos fonctionnements à venir. » Explique Yan RIVIERE, Fondateur de Gaïa.

Évidemment, cette reprise d’activité s’est menée par différentes actions : Gaïa a mis en place un protocole de sécurité, détaillant une journée type par métier. Ainsi, chaque collaborateur peut travailler en toute sérénité et sécurité, en se référant à un livret personnel qui lui est fourni. Ce livret reprend un protocole personnalisé, estampillé « Gaïa », basé sur le guide de l’OPPBTP, qui a été co-rédigé par les collaborateurs, représentant les différents métiers du groupe et adopté par son CSE. 

1 - La plus importante : la formation des équipes aux gestes barrières et à l’adoption de nouvelles attitudes de prévention et de protection dans leur travail, au bureau, chez les clients ou sur les chantiers. 

2 – La mise en place d’affichage dans les véhicules et les locaux pour rappeler à chaque instant, l’importance de rester vigilant à la bonne pratique des gestes barrières, aux distances de sécurité et au nettoyage des parties communes. 

3 – La fourniture de matériel de protection (gants, masques, sur-chaussures, liquide hydro-alcoolique, savon, essuie-tout) et de vêtements de travail supplémentaires pour chaque collaborateur puisse se protéger et protéger les clients lors des interventions, mais aussi protéger leur famille dès qu’ils rentrent chez eux.

« Le travail va reprendre et nous en sommes les plus heureux. Ca fait du bien de retourner bosser ! » commente Bruno CHAMAND, Technicien chauffe-eau solaire Gaïa.

Ainsi, les équipes techniques ont repris les chantiers pour installer les chauffe-eau et les centrales photovoltaïques, chez les particuliers et les professionnels. Les équipes techniques SAV toutes marques, qui avaient gardé une activité d’astreinte durant le confinement pour les urgences, pourront aussi reprendre leur rythme habituel. Les équipes chargées de clientèle pourront également retourner chez les clients en respectant strictement les précautions sanitaires et le personnel administratif pourra réinvestir les locaux avec tous les nouveaux bons comportements d’usage.

« Notre entreprise a souffert c’est un fait, cependant nos clients nous sont toujours restés fidèles. Même durant cette période à avoir des commandes. Nous les remercions sincèrement car c’est grâce à eux que nous pourrons, ce qui est le plus important à nos yeux, préserver les emplois de tous nos collaborateurs.» explique Benoit OLIVIERO, Directeur d’Exploitation Gaïa. 

Effectivement, avant même le confinement, Gaïa proposait des solutions d’achat en ligne via son site web, pour que les clients puissent continuer de mener à bien leur projet d’eau chaude et électricité solaire. Les chargés de clientèle peuvent continuer de conseiller les clients via des rendez-vous visio par exemple. 

« Le fait de travailler de chez soi est un peu déroutant au début, nous avons l’habitude de sillonner les routes toute la journée. Nous nous sommes donc adaptés plus vite que prévu à l’utilisation du rendez-vous en visio, et le fait que le client puisse acheter directement via le site facilite aussi grandement les choses. » abonde Jean-Charles BRAY, Chargé de clientèle Ouest.