Le prix d’un chauffe-eau solaire individuel et de son installation dépend de plusieurs facteurs : le type d’équipement choisi et la taille du chauffe-eau désirée. Ce prix d’achat peut être réduit par l’obtention du crédit d’impôt pour la transition énergétique, jusqu’au 31 décembre 2019.

Le crédit d'impôt est une aide de l’Etat permettant d’alléger significativement le coût de l’installation d’un chauffe-eau solaire dans son habitat. On vous guide sur le montant des aides auquel vous pouvez prétendre, dans le cadre de l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel.

Une déduction fiscale avantageuse

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (ou CITE) incite les propriétaires comme les locataires à effectuer des dépenses d'amélioration énergétique dans leur résidence principale, en accordant une déduction fiscale intéressante. Le financement proposé par l’Etat se calcule à partir d’un pourcentage du coût de l’équipement, à hauteur de 30% dans le cadre d’un chauffe-eau solaire. Plafonné tous les 5 ans, le crédit d’impôt est calculé selon le nombre de personnes vivant dans le foyer fiscal de l’habitation principale : 8 000 € de travaux pour une personne seule et 16 000 € pour un couple marié ou pacsé (à déclaration commune). Ces plafonds sont majorés de 400€ par personne à charge.

Les critères d’éligibilité au CITE pour un chauffe-eau solaire

  • Le logement équipé doit avoir plus de 2 ans.
  • Le logement équipé doit être une résidence principale.
  • L’installation doit avoir été effectuée par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).
  • Les panneaux solaires thermiques doivent être certifiés CSTBat ou Solar Keymark (ou équivalent).
  • La productivité de la surface d’entrée du capteur doit être ≥ 500 W pour les capteurs thermiques à air et ≥ 600 pour les capteurs thermiques à circulation liquide.
  • L’efficacité énergétique (Etas) pour le chauffage de l’eau se calcule en fonction de la classe du profil de soutirage. Etas ≥ 65 si profil de sous-tirage de classe M ; Etas ≥ 75, classe L ; Etas ≥ 80, classe XL ; Etas ≥ 85, classe XXL.
  • Coefficient de pertes statiques ≤ à 16,66 W + 8,33 x V0,4 (si ballon ≤ à 2000 litres).

Des économies à la clé

Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) permet de faire jusqu’à 75% d’économies sur la facture d’eau chaude et peut couvrir la moitié de la consommation d’eau chaude d’un foyer. Si l’installation d’un chauffe-eau solaire représente un investissement non-négligeable, il sera rapidement amorti grâce aux économies générées sur vos factures de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

Sources :

  1. https://www.credit-impot.net/
  2. https://www.economie.gouv.fr/cedef/cite-credit-impot-economie-energie
  3. https://www.quelleenergie.fr/economies-energie/chauffe-eau-solaire/

Pour savoir si vous êtes éligible au CITE, n'hésitez pas à nous contacter, un chargé clientèle vous accompagne dans votre projet de financement.