Vous avez un chauffe-eau solaire monobloc et vous remarquez depuis quelque temps un écoulement d’eau inhabituel depuis votre toit, même en absence de pluie ? Vous avez repéré la présence d’eau autour de votre ballon d’eau chaude électrique ? Ou bien votre facture d’eau s’est récemment envolée ? 

Il s’agit certainement d’une fuite de votre chauffe-eau. Pas de panique, nous vous indiquons la marche à suivre pour réparer votre installation, en fonction du type de fuite.

 Fuite du chauffe-eau : que faire ? 

  1. Les différentes causes d'une fuite de chauffe-eau et les solutions1 Le groupe de sécurité goutte
    A. Le groupe de sécurité fuit en continu
    B. De l'eau s'écoule directement de votre réservoir
    C. Il y a des fuites au niveau des raccordements du chauffe-eau

  2. Vous êtes locataire: qui est responsable en cas de fuite du chauffe-eau ?

  3. Comment prévenir les fuites de son chauffe-eau ? 

 

1. Les différentes causes d’une fuite de chauffe-eau et les solutions

Que vous ayez une installation d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire ou électrique, l’installation est assez similaire : 

  • Une cuve stockant l’eau est alimentée par un tuyau d’eau froide et reliée à un tuyau de sortie d’eau chaude, destiné à alimenter vos douches, baignoires, lavabos et éviers. 
  • Un réducteur de pression, un mitigeur thermostatique maintenant l’eau chaude à une température acceptable et un groupe de sécurité assurant le bon fonctionnement global, complètent l’installation.

fuite chauffe eau 1Groupe de sécurité

 

fuite chauffe eau 2
Mitigeur thermostatique

 

fuite chauffe eau 3
Réducteur de pression

 

Des fuites peuvent alors se produire en différents endroits de l’installation. Comment les expliquer et que faire ? 

 

a) Le groupe de sécurité goutte

 

Si vous constatez ce type de fuite, vous pouvez être rassurés, ce n’est rien de grave et cela est même lié au fonctionnement normal de l’installation. 

En effet, lorsque l’eau chauffe à l’intérieur du réservoir, elle se dilate (expliqué simplement, cela signifie qu’elle prend davantage de place), ce qui en retour augmente la pression à l’intérieur de la cuve. De l’eau s’écoule alors par l’intermédiaire du groupe de sécurité, qui tel une soupape de cocotte-minute, permet ainsi de ramener la pression de l’eau à un niveau convenable

 

Que faire si des gouttes d’eau coulent depuis le groupe de sécurité ? 

Comme nous l’avons vu, que de l’eau s’écoule par gouttes du groupe de sécurité est tout à fait normal, pendant la période de chauffe de l’eau et jusqu’à 30 minutes après celle-ci. 

Cependant, afin que cela ne cause pas de désagrément dans votre logement, le groupe de sécurité devra être raccordé à une évacuation d’eau usée. Notez que si vous ne voyez pas le groupe de sécurité à l’intérieur de votre maison, c’est qu’il est certainement installé en toiture, derrière votre chauffe-eau solaire. Autrement, vous pourrez réutiliser la perte d’eau par ce goutte-à-goutte pour l’arrosage ou le nettoyage par exemple. 

 

Combien cela coûte ? 

Un vase d’expansion sanitaire vous coûtera entre 40 et 65€ hors main d'œuvre, en fonction de la capacité de votre chauffe-eau. 

 

b) Le groupe de sécurité fuit en continu 

 

Il s’agit là encore d’un problème de pression. Ainsi, si vous constatez une fuite d’eau continue au niveau du groupe de sécurité de votre chauffe-eau, bien au-delà de la période de chauffe, cela signifie que la pression de l’eau froide arrivant dans la cuve est trop importante et dépasse les 7 bars. Le groupe de sécurité compense alors en évacuant le trop plein d’eau, d’où la fuite !

A noter : Un manomètre peut vous permettre de vérifier la pression dans votre réseau d’eau. 

 

Que faire si mon groupe de sécurité fuit en continu ?

La première étape sera d’installer un réducteur de pression sur l’alimentation en eau de votre maison. Les installations de SOFFO Gaïa sont ainsi toujours équipées d’un réducteur de pression afin de limiter celle-ci à 3 bars. En revanche, le groupe de sécurité pourra être mis en cause si vous constatez une fuite importante malgré la présence du réducteur de pression. 

 

Combien cela coûte ?

Vous pouvez compter une trentaine d’euros pour un réducteur de pression, et de 15 à 20€ pour remplacer votre groupe de sécurité, les prix s’entendant hors coût de la main d'œuvre. 

 

c) De l’eau s’écoule directement de votre réservoir  

 

Si vous remarquez de l’eau s’écoulant de votre ballon d’eau chaude électrique ou solaire, cela peut s’expliquer de deux façons. Soit il s’agit d’un défaut de bride, chargé d’assurer l’étanchéité du réservoir. Soit cela indique que votre ballon est percé. 

 

Que faire ?

Vérifier l’état du joint d’étanchéité et le resserrer, voire le remplacer. Si le problème vient de la cuve, cela indique qu’elle s’est percée par la corrosion; la seule solution sera alors de la remplacer. 

 

Combien cela coûte ?

Jusqu’à 20€ pour l’achat du joint de bride. S’il s’agit de remplacer votre chauffe-eau, Gaia propose des chauffe-eaux solaires à partir de 2000€ dont vous pourrez déduire jusqu’à 600€ de prime EDF, sans compter les différentes aides à la rénovation énergétique disponibles à La Réunion

 

d) Il y a des fuites au niveau des raccordements du chauffe-eau

 

Un chauffe-eau comporte pas mal de raccordements et donc de joints, afin d’en assurer l’étanchéité. Des fuites peuvent alors se produire au niveau des raccords, du fait d’un mauvais serrage ou tout simplement en raison de l’usure normale des joints, qui commencent généralement à s’abîmer après 5 ans d’utilisation.  

 

Que faire si les raccords de votre chauffe-eau suintent ?

Le premier réflexe à avoir est de d’abord vérifier que les joints sont bien serrés et de resserrer les écrous si nécessaire; voire de remplacer les joints s’ils sont arrivés en fin de vie. Vous pourriez cependant vous brûler en essayant d’effectuer cette réparation par vous-même. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel !

 

Combien cela coûte ?

Il existe différents types de joints : joint filasse, joint au téflon (à réserver pour l’eau froide)… Un kit filasse+pâte à joint n’excède pas les 20€ et un rouleau en téflon pour joint vous coûtera moins de 5€. 

Dans tous les cas, mieux vaut faire appel à un professionnel afin de bien identifier l’origine de la fuite, de réaliser une vidange si nécessaire et d’effectuer la réparation. Si la fuite concerne un chauffe-eau solaire monobloc, avec la cuve installée sur le toit, il faudra d’autant plus faire appel à des experts, pour éviter tout accident !

Dans l’attente d’une intervention de Gaïa, fermer les vannes d’arrivées du chauffe-eau si elles sont accessibles, sinon fermer la vanne d’arrivée générale du logement.

 

2. Vous êtes locataire : qui est responsable en cas de fuite du chauffe-eau ? 

Si vous êtes locataire de votre logement, vous vous demandez sans doute qui devra payer les réparations ou le remplacement de votre installation d’eau chaude sanitaire en cas de fuite. 

  • L’entretien régulier revenant au locataire, le coût des réparations portant sur le groupe de sécurité ou les raccordements doit être assumé par celui-ci.
  • Les problèmes liés à un défaut d’entretien ou d’utilisation reviennent toujours au locataire.
  • Le remplacement du chauffe-eau étant considéré comme une grosse réparation, cette intervention doit être assurée par le propriétaire. 

Dans le doute, pensez à vérifier les clauses de votre contrat de location !

 

3. Comment prévenir les fuites de son chauffe-eau ? 

Rien ne vaut une vérification régulière de vos installations afin de prévenir les fuites de votre chauffe-eau. A surveiller : l’état de la cuve, du groupe de sécurité, de l’anode pour certains chauffe-eaux, qui s’use avec le temps, ainsi que la présence ou non de suintement au niveau des raccordements. Le groupe de sécurité est d’ailleurs à remplacer tous les 5 ans, car comme son nom l’indique, il assure un rôle de sécurité. 

Il est également essentiel de réaliser la vidange de la cuve à l’occasion des visites d’entretien réalisées par des professionnels, d’autant plus si votre chauffe-eau est équipé d’une résistance thermoplongée. N’hésitez pas pour cela à souscrire à un contrat de maintenance avec votre installateur. L’entretien annuel est ainsi obligatoire pour un chauffe-eau à gaz et facultatif mais recommandé pour les chauffe-eaux électriques, solaires et thermodynamiques. 

Enfin, gardez un œil sur votre compteur d’eau pour suivre votre consommation afin d’identifier toute augmentation inhabituelle, qui pourrait signaler une fuite sur vos installations !



Les garanties Gaïa pour votre chauffe-eau solaire :

  • Cuve et capteurs solaires garantis 10 ans, hors main-d’œuvre
  • Réducteur de pression, mitigeur thermostatique et groupe de sécurité garantis 2 ans, pièces et main-d’œuvre incluses
  • Système de régulation différentielle et circulateur garantis 2 ans, pièces et main d’œuvre incluses